Les trois quarts des travaux de rénovation faits en maisons individuelles n’ont pas permis de changer de classe DPE (Diagnostic de performance énergétique), même si un budget de 12 000 € est dépensé en moyenne.

Plus de 5 millions de ménages en maisons individuelles ont réalisé des travaux de rénovation entre 2014 et 2016 pour un coût moyen de 11 750 €, selon l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie). Pourtant, seules 25 % des opérations ont permis à ces logements de changer de classe de DPE (Diagnostic de performance énergétique).

En pratique, les propriétaires doivent engager 15 900 € pour gagner un niveau de DPE et 25 900 € pour grimper de deux niveaux.

Pour financer les travaux de rénovation, 60 % des ménages ont eu droit à des aides Anah (Agence nationale de l’habitat). Malgré ce coup de pouce, la moitié des bénéficiaires de subventions ont également eu recours à des prêts bancaires.

Source : Le Particulier

Ronan MOALIC

Découvrez le Breizh Icoopa Club

Découvrir

Demandez votre devis

Faire une demande

Postulez Déposez votre CV

Voir les offres

Inscrivez-vous à la newsletter

Rejoignez-nous sur les réseaux